jeudi 5 octobre 2017

VENT, PLUIE, DOUCEUR... C'EST L'AUTOMNE QUI ARRIVE

Que faire au jardin en fin d'été ?  Il est encore très touffu, trop fouillis à mon goût : il est temps d'y mettre de l'ordre.  Arracher les annuelles défleuries ou trop encombrantes, surveiller les indésirables comme les aegopodium podagrere, les verts car les bicolores sont décoratifs et constituent un bon couvre-sol; en plus, ils sont plus faciles à déloger; recouper les branches d'arbustes qui occupent trop d'espace et mangent la lumière des plus petites plantes; nettoyer le potager et prélever les dernières courgettes, les potirons et butternuts; profiter des foires aux plantes pour regarnir des coins occupés par des annuelles ou des dahlias.

Que voir au jardin à cette saison ?  Chaque jour, les couleurs s'affirment et nous inspirent; graminées et asters nous offrent un nouveau décor.

On les distingue peu sur cette photo mais ce sont des frelons qui venaient sucer la sève de ce cotoneaster; pas de nid en vue; il paraît qu'il pourrait être à plus d'un km !  La poudre bien aspergée sur les troncs les ont fait disparaître, en espérant qu'elle détruise les autres congénères aussi.  On en est quitte pour une bonne peur !



Géranium Rosanne toujours fleuri

Tibouchina en fleur et hydr. paniculata Bomb Shell

Le fuchsia à grandes fleurs profite de l'espace

Sur fond de rosiers, les sédums 

Féerie des dahlias 

Aster et viburnum tinus

Le dahlia à feuilles foncées et le sédum panaché

Caryoptéris Summer Sorbet

2 Asters : lateriflorus Lady in black et Hybride Carmen (?)
avec le liriope ou muscari d'automne

Gillénia trifoliata en parure automnale

Brunnera Siver Heart  avec l'ail d'ornement à fleurs blanches et le viburnum tinus

Liriopes et heuchères 

L'hélénium Lemon Queen avec l'hamamélis à gauche

Semés tard, les zinnias fleurissent enfin

Cet aster Frikartii  x Mönch est une merveille; derrière un lupin bleu

Aster novae angliae Alma Pötschke et la belle graminée

Aster Purple Dome



Vaccinum corymbosum ou myrtillier  américain



Euonymus alatus dans son habit rose

Cornouiller Winter beauty

Callicarpa et ses baies violettes

Cotinus Grace

Heptacodium aux fleurs blanches parfumées et sciadopitis verticillata

Acer October Glory bientôt tout rose

Amélanchier

Parrotia persica

Hydrangeas Annabelle devant le parrotia persica

Acer October Glory et koelreuteria

Cornus tricolore

Caryoptéris en fleurs

Stewartia et ses couleurs automnales

Les dahlias sont dispersés au gré des places disponibles

Sédum et liriope

Rosiers et lobélias près du plan d'eau

Plectrantus et lierres panachés






Promesses de baies pour le nandina

Hydrangea paniculata Lime Light

Une partie de la récolte

Ce petit polygonum couvre très bien la terre des potées

vendredi 8 septembre 2017

FIN DE L'ETE ET DES CANICULES

Je ne me fais pas que des amis : je ne chasse plus les escargots et j'aime la pluie !  Vous comprendrez pourquoi; les limaces et escargots, s'ils ont été rares cette année mais toujours honnis des jardiniers, sont néanmoins très utiles dans la nature puisqu'ils sont des décomposeurs de matière organique, nous permettant en fin de cycle de trouver du bon terreau dans notre compost.

Une solution, m'a racontée une amie est d'étendre des feuilles de fougère entre les plants qu'on a repiqués; un autre confrère me disait la meilleure résistance des plants de salade, par exemple, s'ils sont issus de notre propre semis.  Et c'est si facile de laisser un plant de salade fleurir et recueillir les graines puis les semer jusqu'en septembre, à la lune montante !  Je fais cela avec les épinards, le persil, les salades en plus des graines de fleurs.

Et la pluie !  Divine source de vie !  Quel plaisir de voir son jardin "revivre" et s’émerveiller des nouvelles floraisons : rosiers remontants, dahlias, quantité de fleurs dites sauvages qui se sont judicieusement introduites entre les sages cultivées.  On attend les asters noyés dans les graminées qui entrent en scène.  C'est le moment des boutures : géranium et autres frileuses cultivées en jardinières mais aussi les tailles récupérées : penstémons, cistes, lavandes, santoline, buis, sédums, rosiers, sans compter tout ce que j'essaie sans réussite assurée.

Le potager n'est pas en reste : les brocolis me font de délicieux petits bouquets bien appréciés des petits-enfants; courgettes à gogo et c'est chouette de pouvoir en offrir; potirons et butternut seront une bonne réserve d'hiver comme les panais.  Tandis que les choux de Bruxelles et les poireaux grossissent lentement sous leur moustiquaire, la récolte des tomates bat son plein : de la Cœur de bœuf blanche à la Noire de Crimée, toutes les nuances et toutes les tailles se retrouvent dans une assiette délicieuse parsemée de basilic.   Nos soins apportés depuis mars sont bien récompensés !

L'acquisition de plusieurs hydrangéas paniculata a été salutaire : pas de risque pour les fleurs qui apparaissent sur les tiges de l'année et la fanaison est si jolie en automne.  Les graminées de l'année précédente ont donné satisfaction et me poussent à augmenter ce cheptel en choisissant les bonnes variétés.  Pour cela, rien ne vaut la visite des jardins d'amis et leurs conseils.  Un jardin se doit de rester beau à chaque saison; l'orientation nous guide vers les essences les plus adéquates; à nous de rendre chaque coin intéressant.  Ce n'est pas le rôle le plus ingrat du jardinier, au contraire; l'heure des bilans et donc des projets est arrivé.  On s'occupera d'abord des vivaces puis viendra le temps des arbustes à déplacer ou à ajouter et enfin les grosses tailles ou abattage d'arbres.

Celle-là, je l'aime bien !  Promesse de MACHAON

Et son support : le fenouil bronze qui s'invite un peu partout

Je ne m'en lasse pas...
Orange, jaune et mauve : il n'y a que la nature pour marier ces couleurs !


La clématite recta a plus d'un atout : double floraison et feuillage pourpre

Dahlia nain à feuillage pourpre, à multiplier !

Que de plantes sur un petit espace !  Le clérodendron bungii commence sa floraison rouge devant le rosier Graham Thomas jaune, entouré de dahlias blanc et rose

A côté du géranium bicolore, le plumbago rappelle le Sud


"Héritage" refleurit, toute en douceur

Le phlox "Blue Paradise" tient ses promesses d'un bleu soutenu

Le sédum Red Cauli sépare la graminée Hackonechloa et la fétuque bleue

Eragrostis Great Plains en floraison

Tout le parterre avec l'échinacéa qui s'est ressemée

Le cératostigma plumbaginoïdes en pleine floraison bleue




Asclépia syriaca et ses jolis fruits comme de petites perruches

L'asclépia drageonne vigoureusement : avis aux amateurs !

Tomates et rudbeckias 

Lobélia bleu vivace


L'hydrangéa paniculata "Diamant rouge" prend de belles couleurs.