samedi 8 septembre 2018

LA SÉCHERESSE DURE

Déjà septembre et pas ou peu de pluie tombée.  Jupiter a oublié d'arroser notre région de Wavre en Brabant wallon !  Les premières conséquences se font durement sentir : rhodo à moitié morts, buis séchés et attaqués par la pyrale, quantité de couvre-sol devenus inexistants, arbustes en mauvais état, dahlias à peine fleuris, rosiers qui ne remontent pas, phlox aux fleurs pendouillantes et j'en passe...

Des leçons de cet été, je vais en tirer et pas un peu; j'en profiterai pour éclaircir les massifs surchargés, changer de couvre-sol pour mettre davantage de sédums, fusain (EUONYMUS fortunei 'Emerald 'n' Gold), lonicera et liriope, rapprocher les hydrangéas de la maison pour les arroser en temps voulu, raccourcir très fort les grands rhodos, regrouper les phlox près d'un point d'eau et les remplacer par des graminées, laisser les sauvageonnes se développer dans les zones éloignées de la maison et surtout... ne plus me laisser tenter par des espèces non adaptées au sol et exigeantes en eau.

Par contre, les parterres près de la maison sont toujours soignés, les plantes en pot, bien arrosées et situées mi-ombre ont donné beaucoup de fleurs et restent opulentes encore maintenant.  Dans la serre, la récolte des tomates  a pris fin plus vite que d'habitude; le potager, si on peut encore nommer ainsi cet espace quasi désertique, se limite aux plants de courgettes et aux haricots qui reçoivent de l'eau; les derniers semis attendent des jours meilleurs !  Quelques tagettes survivent, grappillant un peu d'eau des légumes arrosés; pour les zinnias, c'est pareil.

C'est bien la modestie, la plus belle qualité des jardiniers !  Et la persévérance en est une deuxième.





Hydrangéa paniculata Diamant rouge affublé des pensées et d'une asperge !

Les nandinas très robustes


Caryoptéris Summer sorbet


Un dahlia qui se réveille avec le penstémon garnet


Valeureux sédums tandis que les phlox nains ont presque tous disparus

Little White pet et lobélias bleus 

Le même rosier avec Rozanne

Ces sédums et le liriope qui commence à fleurir n'ont pas été arrosés


Les fruits de l'asclépios : jolies petites perruches !

Belle harmonie de gris : lavande et euphorbe characias, idéal pour la sécheresse

Le plumbago étend ses tiges voluptueusement...


Voilà un hydrangéa qui n'en finit pas de faire le beau

Mais c'est celui-ci le plus beau !!



jeudi 12 juillet 2018

CHAUD, CHAUD, L'ETE !

Cette année nous rappelle vraiment 1976 !  La pluie s'était arrêtée à Pâques pour revenir fin juillet.  Dans notre région, cela semble être le cas car le peu de pluie qu'on a eu, n'a pas rempli les citernes.  On arrose le principal : la serre avec les tomates, le potager (pour ce qui pousse encore), les pots près de la maison et les nouvelles acquisitions non encore placées.  On n'oublie pas les arbustes plus fragiles en temps sec, prunus, hydrangéas, viburnum, les conifères nains, etc.  Mais ceci est bien fastidieux et chaque année je repère les essences plus adaptées à la sécheresse et surtout à mon sol sablonneux.  Les photos sont donc celles des meilleures plantes pour cette saison. 

Essai en pot de zinnias et de pois de senteur

A placer au jardin, le jour où la pluie viendra...

Géranium, petits conifères, oxalis...

Les spirées taillées retrouvent rapidement leurs nouvelles feuilles

Little lime et heuchère en pot

Diamant rouge et plumbago

Spirée Little princess taillée


Nandina : "bambou sacré" et sans problème

Trachelospermum jasminoïdes, gélif, très parfumé

Toujours un hydrangéa paniculata en pot : Bomb shell, fort lourd !

Petit parterre bien garni : "Wim'sred" (blanc) et autres macrophyllas

Le garrya elliptica sort ses longs chatons, accepte bien un sol sec

Un penstemon entouré d'un berbéris et d'un dahlia : il faut arroser

Le Clérodendron bungei  drageonne et se multiplie

Indigotier et Caryoptéris Summer Sorbet : très bonne tenue

Echinops ou chardon bleu increvables !

Avec Stipa tenuifolia qui se ressème

Berbéris et lonicera ou buis du pauvre !

Symphorine Chenaulti Hancork, reste jaune

Camélia, cotinus et euphorbe characias

Promesse de pommes, sans doute fort petites

Arbousier

Staphylea pinata

Et ses fruits en forme de bourse

Persicaria à feuillage foncé

Kniphofia résiste à tout

Déjà les Hibiscus en fleurs !

Les pérovskias très à l'aise au soleil

Ainsi que les cistes


Sophora et Cotinus Grace sans problème aussi

Comme le Morus alba pendula ou mûrier blanc

Le tronc blanc du Bouleau utilis, l'Aesculus parviflora (petit marronnier) et Céphalantus occidentalis (Bois bouton) : tout de blanc vêtus

Leycesteria formosa ou arbre aux faisans : résiste bien

Chionanthus virginicus

Cornus tricolore : un arrosoir de temps en temps...

Les Osmanthus sont tous de bons produits : insensibles à la chaleur

Derrière les Annabelles un peu flétries, Cercis "Forest pansy" se porte bien



Heptacadium et Sciadopitis verticilata (conifère)

Les Teucrium en fleurs

Au potager, les salades Trévise fleurissent; ce sont des chicorées !

La Cœur de bœuf blanche : une nouveauté

On va se régaler !

Cette partie n'a pas le moral mais cet Echinacéa et l'Allium sphaerocéphalon se ressèment !



Pêcher

Le coin des annuelles : à arroser

A quand les olives ?

Escallonia, toujours pour sol sec


Comme le Pittosporum

La cabane remise à neuf

Ligustrum x Vicaryi taillé et de nouveau forme une boule jaune
Nouveau parterre : Rhodos et Pruniers (encore du travail !)

Lagerstroemia ou lilas des Indes, en avance

Les abricots se colorent

Miam, miam...

Encore un Indigofera

Choisya Goldfinger

La Bignone comme dans le sud !

Choisya Sundance et Fusain vert-jaune

Géranium prenant de l'ampleur

Parterre devant : que des persistants.