samedi 3 juin 2017

NOS AMIES LES ROSES

Tout va très vite : cette chaleur en fin de printemps avec si peu de pluie nous donne encore à penser si nous avons bien choisi nos favorites : elles devraient pouvoir vivre sans aide de notre part; sol adapté sable ou argile, situation soleil ou ombre, sol humide, frais ou bien drainé...  L'expérience du gel tardif nous a montré que toutes les plantes vivaces ou arbustes et arbres ont supporté cet écart de climat et les feuilles sont revenues; même les hydrangéas veulent fleurir ! La rage de survivre comme tout être vivant.

Maintenant, nous arrosons à tour de bras car cela nous fait mal de voir la pauvre mine de nos chéries.  Et pourtant, on devrait laisser faire la nature; épreuve de plus qu'elle devra surmonter.   Mais on se dit : jusque quand cela durera-t-il ?

Iceberg ou Fée des Neiges



Bukavu

Bouquet parfait

Géranium Magnificum avec Golden Celebration

Le Magnificum avec Rosalita

Félicia si parfumée...

Ciste et népéta

Premiers nénuphars sans le chant des grenouilles !!



Nouveau ciste...



Abraham Darby


L'Ami Osvald




Guirlande d'Amour

Ciste et allium Christophii


L'ensemble des Bonica

Alba Meidiland



Dortmund, une vieille variété de ce jardin

Graham Thomas et un berbéris foncé derrière


Encore une vieille variété à fleurs blanches, très parfumées, le nom ??

Westerland : joli orange mêlé de rose

Westerland et Chionanthus virginicus


Ghislaine de Féligonde

Clair matin avec la persicaire "décolorée", le budléia davidia et l'avoine décorative


Clair matin et la stipa gigantea 

Cercis Forest Pansy : Quelle couleur !

Le mûrier blanc ne s'avoue pas vaincu !



Le Sophora japonica pendula non plus
    

Cotinus Grace tout en nuances

Cardinal de Richelieu... a fait des bébés !

Pivoine Duchesse de Nemours, même le nom est joli, tendre et parfumé...

Popol se promène au jardin entre pivoines et géraniums

Il veut être avec les premiers pavots mauves

Encore lui !



Les Veilchenblau commencent leur parade dans la roseraie.

samedi 27 mai 2017

BEAU TEMPS MAIS...

Oui, il y a un mais !  Après les gelées tardives, voici la sécheresse qui s'installe fin du printemps alors que nous avons planté, replanté, transplanté plein de petites et grandes plantes.  On ne peut s'en empêcher.  Il y a toujours un trou ou l'autre à combler, une plante qui ne se plait pas, un coup de cœur trouvé dans une foire ou marché et hop, on y va, sans penser qu'il faudra arroser à coup d'arrosoirs portés ou de tuyaux à tirer.  Bref, on court toujours car les indésirables s'installent partout où elles peuvent.  A ce propos, n'oublions pas que là où elles s'installent, il y a possibilité de mettre des plantes intéressantes.

Les premières roses sont écloses mais très vite, elles se succèdent; n'oublions pas de les arroser aussi.
Rappel de mauves entre l'heuchère et le rhodo

Constance Spry reçue de Yoyo 

Floraison très parfumée de Isaac Pereire -camaïeu avec les valérianes

Lavendel Friendship, toujours le rose lavande

Charles de Mils, increvable 

Vieille variété du jardin avant notre installation

Les têtes d'ail avec le troène doré ou ligustrum x vicaryi

Rhapsody in blue



Une seule pensée arrivée toute seule !

Derrière la ciboulette en fleurs, les légumes sortent enfin...

Pois et fèves des marais ont maintenant leurs compagnes, les tagètes

Mira vient voir si les tomates vont bien : arroser et couper les gourmands

Les talichtrums tout en douceur

Éphémères, les iris

Le kolwitzia fleurit de mi-mai à mi-juin, sans faillir

Dictamnus albus purpureus : superbes fleurs

Wild Rover

Erysimum toujours en fleurs devant l'indigotier hétérantha que je croyais mort !

Jacqueline du Pré à sa première floraison

Un dahlia de mon amie (Danielle), de petits oeillets roses et du sédum  en pots

Encore un rosier vieux de chez vieux !  Il drageonne sans arrêt mais quel parfum !

Dans le sous-bois, rhodo, choisya Astc Pearl et le cryptomeria cristata (droite)

Madame la cane est de retour; les céraistes lui font honneur

Le phuopsis fleurit déjà, mauve bien sûr !

Haricots, pomme de terre et butternut associés pour le meilleur, bien sûr !


Premiers lupins, attention, les limaces !

Amsonia, comme de petites étoiles et pivoine rose (Camilla)

Iris jaunes, toujours fidèles


Cécile Brunner ne fleurit qu'une fois mais si généreuse

Pierre de Ronsard

Bientôt les premiers nénuphars

Pleins feux sur l'entrée gauche

Celle de droite n'est pas moche non plus 

Constance Spry avec géraniums

Après les petits conifères, option hydrangéa paniculata, orné d'oeillets roses